Histoire Suze l'originale

builder: 

HISTOIRE


En 1885, Fernand Moureaux hérite d’une distillerie familiale à Maisons-Alfort. Afin de sauver l’entreprise au bord de la faillite, il s’associe à Henri Porte, le fils de son banquier pour créer un nouveau spiritueux. Tous deux croient en l’avenir des apéritifs frais et en la puissance d’une marque, et entreprennent alors de créer un apéritif d’un genre nouveau, en prenant le contre-pied de ce qui se fait alors communément : leur apéritif sera non à base de vin mais à base d’une plante, la gentiane !

#Suzestory*

L’idée est ingénieuse et, dans la chaleur de l’été qui arrive, l’apéritif à la gentiane fait rapidement des adeptes. Elle va jusqu’à séduire les parisiens lorsque, en 1889, Fernand Moureaux présente sa création à l’Exposition Universelle et reçoit les honneurs d’une médaille d’or. A l’occasion de cet évènement, les terrasses de Paris sont conquises, arborant ce joli jaune, couleur emblématique de ce qui s’appellera à présent « Suze ». Nom de la belle-sœur de Fernand Moureaux, férue de l’amertume de la gentiane, ou d’une petite rivière en Suisse, proche de là où Fernand récolta pour la première fois les ingrédients de cette fameuse formule, l’origine de ce patronyme reste de nos jours toujours un mystère. 

Voir le FILM

MADEINSUZE*

Suze est aujourd'hui élaborée dans l'usine de Thuir. Impressionnante structure architecturale, ancienne gare de triage des caves Byrrh, dont le créateur n’est autre que… Gustave Eiffel ! 

Au plafond, une composition de tôles et de boulons ne laisse nul doute sur la paternité de l’endroit, cette signature particulière qui rappelle le viaduc de Garabit et, bien sûr, la tour Eiffel. 

Aujourd’hui, l’usine de Thuir produit les marques Byrrh, Suze, ainsi que Pernod Absinthe.

SUZE, DE LA RÉCOLTE DE LA GENTIANE
À L'ASSEMBLAGE

LA RÉCOLTE

Depuis des générations, Suze est reconnue pour sa recette originale et son élaboration traditionnelle. Sa richesse aromatique résulte d’un équilibre subtil entre la gentiane fraîche et les nombreux extraits de plantes aromatiques. Suze est réalisée à partir de gentiane de culture et de gentiane sauvage.

Il existe 2 zones d’exploitation de la gentiane de culture, une en Auvergne et une en Seine Maritime. Les premières cultures de gentiane datent de 1970 ; elles nécessitent beaucoup de suivi car la plante met minimum 10 ans avant d’arriver à maturité. Les premières années, il faut donc protéger la plante, en particulier des autres herbes, pour qu’elle puisse se développer.

Précurseur, Pernod-Ricard a initié dès les années 70 le développement de la culture de gentiane en France et pratique une agriculture raisonnée et responsable (sans engrais et sans irrigation). Pernod-Ricard reste toujours aujourd’hui le seul industriel à en maîtriser la culture.

Ce savoir-faire unique contribue à limiter nos prélèvements sur la ressource sauvage dans une logique de durabilité et de préservation de la gentiane sauvage et de maîtriser la qualité et l’approvisionnement de la racine.

ASSEMBLAGE

Une fois qu’on la sort de terre, la gentiane est lavée, coupée et mise à macérer avec de l’alcool pendant au moins 1 an. On va ensuite extraire le jus de gentiane en pressant les racines. Le jus est ensuite distillé en alambic selon un procédé qui a été spécialement adapté pour l’élaboration de Suze et qui permet de donner sa signature au produit. Vient ensuite l’étape finale de l’assemblage, où la gentiane va être associée à un bouquet aromatique secret.

La maîtrise de la matière première, depuis les estives ou les champs, du procédé de fabrication traditionnel et le respect du temps accordé à chaque étape, confèrent à Suze une signature organoleptique inégalable. La douceur et la rondeur des arômes laissent l’amertume de la gentiane s’exprimer pleinement.

*SUZESTORY : l'histoire de Suze
**MADEINSUZE : fait par Suze